NOM DE L'ARTISTE: Denis Larouche 

Retour à la page Produits/Peintures

Curriculum vitae

Partagé entre son goût pour la science et pour l'art, Denis Larouche a opté pour les arts et a étudié d'abord l'interprétation muséologique au Collège Algonquin (Ottawa), puis les Beaux-arts au Ontario College of Art & Design (Toronto).

Ses tableaux ont été exposés à Ottawa, Montréal et Toronto où il a présenté (et organisé) nombre d'expositions en solo et en groupe. Il a reçu le Prix d'Excellence Gilles-Gagné de la Fondation pour les Arts, les Lettres, et la Culture en Outaouais, lors des Culturiades 2012, ainsi que le Prix Télé-Québec, en 2011.

Il est très actif dans les milieux muséaux, , tels que le Musée canadien des civilisations, le Musée canadien de la nature, le Musée des beaux-arts du Canada, Parcs Canada, ainsi que l'Institut canadien de conservation. Il compte aussi des clients ailleurs au Canada et au États-Unis.

En peinture, le concept du Paysage Quantique est une façon de réconcilier ses intérêts pour l'art et la physique.

Démarche artistique:  Corrélations entre l'art et la physique - Des points communs, aux antipodes.

La physique nous dit que lumière, matière et énergie sont des formes différentes d’une même chose, qu’elles procèdent d’une même source. Cette idée me fascine et influence ma façon de voir le monde et de peindre.

L'art et la science se côtoient depuis la Renaissance. Pour moi, leur association a débuté vers 2007, avec des tableaux comme "Les Trois états de l'eau", et abouti à ce que j'appelle Le Paysage Quantique, combinant une iconographie picturale, à ce langage des sciences qu'on appelle les mathématiques. On  retrouve donc sur les tableaux des équations, qui, comme les calligraphies arabes, chinoises ou japonaises, décrivent une image ou racontent une histoire. Je prends plaisir à redécouvrir l'élégance de ces équations qui ont changé le monde.

L'art et la science requièrent beaucoup d'intuition, beaucoup de recherche et beaucoup de travail. Ils sont  complémentaires. On pourrait même parler d'une symétrie entre le cerveau gauche et le cerveau droit.